Avis d’Axel sur « Sexe Primé »

mano solo

 

Axel, quelques mois après avoir lu et donné ton avis sur « Sexe Cité », qu’est ce qui t’a motivé à lire « Sexe Primé » ?

 

L’auteure.

 

Tu attises ma curiosité ! Et quoi en « elle » enfin « moi », plus spécifiquement ?

 

Sa capacité à crever les tabous… à aller là où notre humanité ne devrait pas aller…

Mais j’attends encore beaucoup plus « d’elle ». Une nécessité d’aller encore plus loin vers ce côté sombre, primaire, mortifère…

 

Ce côté Eros et Thanatos, certains l’aiment tel que toi et d’autres le vomissent… Pour un lecteur aussi libre et décomplexé que toi face à des thématiques hard ou tout simplement des relations humaines poussées au paroxysme de la bestialité, un troisième tome serait de rigueur ! Affaire à suivre.

 

Quels seraient les trois mots qui qualifiaient l’état d’esprit de « Sexe Primé » ?

 

Chute,

Fiel,

Fantasme.

 

Quelles sont tes nouvelles préférées ?

 

« Peau percée »,

« Un gentil garçon »,

« Les Profondeurs »

  

« Peau percée », est le récit qui m’a le plus excité à écrire. Aurais tu quelques mots à dire sur ce récit ? ressentis ? excitations ? …

 

L’idée que d’autres prennent possession du corps de ta femme sans ton accord mais avec le sien… qu’elle ne te voit plus… qu’ils la fassent jouir sans cesse, à la chaîne… Tu sais alors que seul, tu ne lui procureras jamais ça et donc qu’elle risque de vouloir recommencer… Peut-être que ça sera dans ton dos la prochaine fois sans même que tu ais le moindre doute.

 

Sacré dilemme. La morale serait-elle alors d’accepter l’autre tel qu’il est et d’aller au bout avec, plutôt que de se voiler la face ou de l’en priver ?

 

Oui ou d’accepter la perversion de l’adultère. L’adultère peut être consenti sans parler du candaulisme bien sûr : ta femme s’en va à un rdv sexe… Tu le sais, tu attends son retour…

 

Quant à « Un gentil garçon », qu’as-tu pensé du personnage masculin ?

 

Je m’y retrouve pas mal : gentil comme il se doit en société foncièrement gentil mais…

 

Débordant de désirs qui parfois sont pervers ?

 

Oui, souvent plein de désirs inassouvis, des pulsions contrôlées heureusement. Etant célibataire, je les garde pour le jour où ma partenaire jumelle se montrera, que son cerveau soit marqué à jamais de mon passage animal.

 

Des pulsions que tu peux assouvir autrement ou qui donnent lieu à une forme de frustration ? Comment imagines-tu cette jumelle érotique ?

 

Ca ne peut donner que de la frustration extrême qui procure une forme de plaisir… Je l’imagine aussi folle que posée, intelligente, cérébrale et extrême… Destructrice aussi ayant conscience de la nature humaine.

 

Cela m’emmène à parler de la nouvelle « Les profondeurs » où se découvre une jeune femme dans l’obscurité d’un lieu où les désirs n’ont pas de limite. Qu’est ce qui t’a plu dans ce récit ?

 

L’underground : elle est en enfer de son propre chef… Elle le choisit consciemment. Ces lieux sont sordides… souvent fréquentés de mecs plombés complètement aliénés et abrutis. Souvent TTBM, ce ne sont que des queues sur pattes. Seul le mieux monté domine.

 

Très rude et lucide vision de la nature humaine, en tout cas de son expression libérée des interdits… Et l’amour dans tout ça ? y en-a-t-il ?

  

Oui, sans aucun doute… Je ne pourrais que l’aimer [ma partenaire jumelle]. C’est d’ailleurs le ciment d’une relation aussi crue.

 

Passion conviendrait peut-être mieux sachant qu’il y a une forme de déraison et de folie là où l’amour devrait apporter de l’équilibre…

  

En effet… mais on a tous une volonté plus ou moins prononcée de détruire ce que l’on a, ce que l’on aime ou c’est moi qui suis taré peut-être lol.

 

Ça fait tout ton charme et ta sincérité et puis, je partage ton avis quant au comportement autodestructeur de l’Homme, c’est d’ailleurs ce que je mets en avant dans « Sexe Primé ».

  

Souhaites-tu ajouter quelque chose à propos de « Sexe Primé » ?

 

To be continued…

 

sexe primé littérature érotique stella tanagra tabou éditionsTitre : Sexe Primé

Éditeur : Tabou Editions

Résumé : Aussi roses que noires, des pulsions (in)humaines s’expriment en dix nouvelles dangereusement excitantes. A chaque page tournée, transgressions sexuelles et désirs interdits se croisent et s’entrechoquent. Sombrez au fil des lignes dans la décadence de fantasmes indicibles. Pulsions morbides, vices obsédants et passages à l’acte déraisonnables, les désirs s’expriment mais à quel prix le sexe prime ? Entre érotisme sans tabou et perversions assumées, Sexe Primé déflore les convenances. Des corps se mélangent et se perdent, d’autres s’adonnent à des étreintes trop soutenues… Des verges s’affolent et des soubresauts de plaisir s’emballent au gré d’honteuses envies, les nôtres pourtant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *