Avis de David sur « Sexe Primé »

photo érotique femme sexe primé stella tanagra1/ David, qu’est ce qui vous fait vibrer dans la vie?

Vaste question, j’ai l’impression en la lisant que j’aurais plus de faciliter de répondre à la question inverse tant je suis un passionné de la vie, un épicurien qui aime découvrir, profiter, savourer la vie pleinement. Si je devais être synthétique, je dirais « aller vers les autres, les découvrir ». Il n’y a rien de plus beau qu’un sourire sur le visage d’une personne vers qui l’on va que ce soit dans le cadre amoureux, amical, associatif, social ou familial. Je pense être une personne très sensible, ce qui entraîne chez moi beaucoup de sentiments et par conséquent de nombreuses vibrations, notamment en tant que lecteur 🙂 !

En fait, je crois que la Vie me fait vibrer!

2/ Comment en êtes-vous venu à la littérature érotique?

J’ai quarante ans et je crois que le premier roman érotique que j’ai lu remonte à l’âge de 18 ans. J’étais alors en vacances dans un lieu magique du sud de la France en location et le propriétaire avait une magnifique bibliothèque.

Je suis amoureux de la Littérature en général et aime beaucoup des styles très divers (romans, romans historiques, biographies, essais, livre politique ou philosophique, policiers).

Après avoir dévoré quelques classiques, j’ai découvert (un peu caché dans la bibliothèque) des œuvres du marquis de Sade et attiré par cet interdit est donc découvert  » Justine ou les malheurs de la Vertu ». Dire que cela m’a laissé de glace serait un énorme mensonge :), et pour rejoindre la première question, j’avoue que ce livre ma fait vibrer :). De là, j’ai toujours alterné des lectures différentes, la littérature érotique étant au sein de ces lectures comme tous les autres genres.

3/ Comment avez-vous découvert mes livres?

Aimant beaucoup déambuler dans les librairies, (lieu terrible pour moi car incapable de pouvoir sortir de ce lieu dans un délai rapide et avec les mains vides), j’ai découvert la librairie « La Musardine » qui se consacre au genre littéraire érotique et au travers d’échanges et de dialogues avec d’autres lecteurs, j’ai découvert une auteure qui m’était alors inconnue: « Stella Tanagra ». Je dois également avouer en gardant secret le contenu de mon message que j’avais auparavant discuté avec vous grâce à votre blog concernant un de vos tests.

Enfin, j’ai pu acquérir votre livre lors d’une soirée auteurs/lecteurs qui s’est déroulée sur Paris dans un restaurant du quartier Saint-Michel. Cette soirée était formidablement bien organisée et m’a permis d’avoir votre dédicace :). J’ai découvert un style envoûtant et décalé, j’adore! Depuis, j’ai plaisir à vous lire et attends impatiemment les futurs opus.

4/ Qu’est-ce qui vous a marqué dans « Sexe Primé »?

Le style!

On commence pas une nouvelle quasi poème « Tout se promettre sans se le dire ». Cette nouvelle est courte et intense, située entre la nouvelle, le poème, le psaume, la prière. Blaspèmatique? Non je n’ose le penser :). Toujours est-il que ça commence très fort avec des sentiments que l’on a tous ressenti et vécu.

Le style nous marque donc dès la première nouvelle et la seconde nous fait alors entrer dans votre monde. Un monde fait de sensualité, d’idées folles mais ordonnées et nous faisons avancer en quelques pages dans un univers où l’on ne s’attend pas à aller. Quel esprit peut rédiger une nouvelle comme « La Dérive Amoureuse ». Après cette lecture, ce deuxième texte, ça y’est vous nous avez harponné et nous pouvons descendre dans les profondeurs de vos écrits qui nous troublent et pourtant répondent à notre attente.

Tour à tour hommes ou femmes, vous vous glissez à merveille dans l’intérieur de l’esprit humain.

5/ Quelles sont vos nouvelles préférées?

« La Dérive Amoureuse », « Ces messieurs me disent », « Scène de Crime », « Sans Sortir » et « un Gentil Garçon »

6/ Comment qualifieriez-vous « Sexe Primé » en trois adjectifs?

Troublant, Déstabilisant, Marquant.

7/ A qui le conseilleriez-vous?

A toute personne majeure qui aime se confier à l’auteur(e) d’un livre, qui est prête à se laisser entraîner par l’écrivain et qui ne cherche pas à ce que son esprit aille à l’encontre des volontés de l’auteur(e). A toute personne qui aime rêver et qui a un fort potentiel imaginatif.

 

sexe primé littérature érotique stella tanagra tabou éditions

Titre : Sexe Primé

Éditeur : Tabou Editions

Résumé : Aussi roses que noires, des pulsions (in)humaines s’expriment en dix nouvelles dangereusement excitantes. A chaque page tournée, transgressions sexuelles et désirs interdits se croisent et s’entrechoquent. Sombrez au fil des lignes dans la décadence de fantasmes indicibles. Pulsions morbides, vices obsédants et passages à l’acte déraisonnables, les désirs s’expriment mais à quel prix le sexe prime ? Entre érotisme sans tabou et perversions assumées, Sexe Primé déflore les convenances. Des corps se mélangent et se perdent, d’autres s’adonnent à des étreintes trop soutenues… Des verges s’affolent et des soubresauts de plaisir s’emballent au gré d’honteuses envies, les nôtres pourtant ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *