Anouchka nous ouvre son journal intime

 12626143_1533613190300976_1572621566_n Blogueuse sexy dans ses mots et ses photos, Anouchka nous propose un voyage érotique au fil des pages de son journal intime : Le Journal d’Anouchka « le journal d’un amour de la vie et de ses plaisirs ». Vous découvrirez des récits érotiques, des réflexions intimes, des chroniques musicales, des interviews d’artistes, des séances photos de charme et autant d’autres surprises dont le fil conducteur est l’érotisme. En suivant d’un article à l’autre, les désirs féminins et sans complexe d’Anouchka, vous y trouverez aussi bien des informations instructives que des divertissements excitants.

11770432_10207221229638848_2115679311_o1

Parmi ses séances photos, vous aurez le plaisir de découvrir une collaboration talentueuse avec le photographe Chapodepay qui réalise un travail d’un esthétisme rare et mystérieux au gré des labyrinthes infinis des catacombes.

« Like à virgin, tuch for the very first time. »

Anouchka, c’est aussi ma première fois ; la première fois que je répondais à une interview ! En flânant sur son blog, vous tomberez sans doute sur mon interview : l’interview de Stella Tanagra publié à l’occasion de la sortie de mon livre « Sexe cité ». Je raconte notamment à Anouchka, mes aventures et vicissitudes de femme écrivain dans le domaine de l’érotisme. Voici un extrait :

« Tout est une question de pulsion. Je laisse l’inspiration venir me chercher. Hors de question de s’obstiner à  remplir une page blanche. C’est une image ou un mot qui va me surprendre et me porter de lignes en lignes. J’écris à  l’instinct, tout ce qui me tord, me malmène ou m’émeut. Ni calcul, ni stratégie, des mots bruts et sincères comme je les vis. 

Le point de départ : ma sensibilité et les sensations qu’elle produit lorsqu’elle transforme les détails en violations et les désirs en allégresses. Mes mots sont organiques et saignants. Mes écrits font de l’enveloppe corporelle le centre de toutes les attractions afin d’extirper les tourments et les fantasmes de chacun pour les révéler jusqu’au bout de l’indicible. » 

Pour en savoir plus sur Anouchka, elle nous dévoile les sources d’excitations à l’origine de la création de son blog érotique :

12636955_1533619783633650_1535540958_o Anouchka, quels sont les désirs et motivations qui t’ont menés à créer ce blog ?

Au départ, il faut dire que je suis une fille qui a parfois une libido un peu encombrante, pas toujours mais lorsque cela m’arrive, le désir, l’attirance se trouvent grandement facilité (les hormones peut-être?).

Comme je suis curieuse (et chanceuse) il y a quelques années je me suis trouvée dans un contexte de couple favorable à la découverte de ce qu’offrait ma libido comme possibilité. Nous avons alors créé un profil de couple sur un site de libertinage afin d’échanger avec d’autres couples ouverts. Nous avons échangé beaucoup de messages et rencontré quelques couples. Nous avons explorer ensemble mais le temps nous a montré que c’était en fait ma démarche personnelle dans laquelle il me suivait. Cela a montré aussi que ma quête du plaisir avait besoin d’être canalisée pour ne pas se trouver au-dessus du reste.

Le blog se trouvait être un média qui me permettrait de ne pas tout à fait renoncer à la séduction tout en prenant un peu de recul. Un ami (amant) aimait plaisanter en disant que je devrais devenir sexologue. Malgré que se soit un beau métier, je ne me sens pas l’âme d’une thérapeute pour le moment et je suis loin d’avoir tout compris sur la question même si j’ai vécu des choses.

J’avais envie d’écrire et partager mes expériences, celles qui m’ont marquées comme des événements exceptionnellement forts dans mon parcours sexuel.

J’avais aussi envie de me mettre dans la peau d’une journaliste, chroniqueuse, pour donner un regard féminin et « indépendant » sur la sexy-culture.

Ma motivation principale étant de pouvoir réaliser des projets créatifs (texte, photo, clip) dans lesquels mettre mon imagination et mon désir en scène comme une sorte d’image mentale reconstruite…

Mais aussi, surtout en fait, dans une collaboration en équipe. En cela la photographie fut une découverte très agréable (il faut dire que je travaille avec des photographes qui acceptent mon côté chieuse, ils ont du mérite).

Une réponse un peu longue, mais dès que je parle de mes désirs, cela part vite dans tous les sens.

12637130_1533620340300261_217938731_oQuels plaisirs retires-tu de partager tes textes, tes envies et tes expériences avec tes lecteurs(ices)?

Je crois que c’est une forme d’échange. J’ai eu beaucoup de messages encourageant et gratifiant. Parfois on me demande des conseils ou d’autres partagent leur anecdotes coquines. On partage de l’intime avec la distance du virtuel. Avec certains, j’ai noué des vrais correspondances, des amitiés, des rencontres, des collaborations artistiques… et c’est une vrai richesse à mes yeux.

Des lectrices, oui il y en a de plus en plus et ce qui me réjouit encore davantage c’est de voir à quel point les femmes ont pris leur sexualité en main si j’ose dire.

3 thoughts on “Anouchka nous ouvre son journal intime

  1. belle interview sur les motivations des désirs . J’adore moi faire l’amour par écrit sur le net, sans en profiter directement, je ne sais pas faire deux choses en même temps ( suis un homme hein ) mais donner le plaisir par ce biais me fait très plaisir, et les femmes réceptives apprécient !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *