L’AristoChatte a lu « Sexe Primé »

stella tanagra photo érotique

L’AristoChatte est une femme libre et assumée comme je les adore ! Je fus d’autant plus ravie qu’elle accorde du temps à la lecture de mon recueil « Sexe Primé ». Côtoyer mes mots fut une manière de faire connaissance pour mieux se rencontrer ensuite.

Et oui, j’ai eu la chance de passer du virtuel au réel en rencontrant L’AristoChatte à la soirée #EmbrassezQuiVousVoulez. L’occasion de discuter érotisme et de passer un moment aussi sensuel que culinaire, orchestré par le chef Jérôme Marchand.

Quant à la chronique de l’AristoChatte pour « Sexe Primé », elle offre un regard complexe et analytique permettant à chacun de se faire un avis sur mon recueil. Voici un extrait de l’article de l’AristoChatte :

« On entame chaque histoire comme un grand gourmet le ferait, en découpant lentement la trame et les personnages, Ici on soupèse, on admire et on déguste. On revient même en arrière pour sentir tout le poids de l’intrigue qui se joue.

Les récits de Stella sont faits pour les mélomanes du cul, ceux qui ont envie de faire glisser leurs mains sur leurs sexes à la moindre excitation mais qui restent suspendus à la mélodie des mots. Castration psychique du plaisir physique qui se transforme en jouissance intellectuelle. Mille fois plus puissante que tout le reste on en redemande sans cesse.

Les histoires sont mordantes et perverses. Elles nous percutent les neurones et le système réflexif pour finir par nous offrir une réalité tout autre que celle insinuée en filigrane. On est mené par le bout du nez de A à Z par une virtuose des mots qui s’amuse avec nous comme on s’amuse avec les enfants crédules. »

L’intégralité de sa critique est à lire ici :  J’ai fait une rencontre explosive avec « Sexe Primé  » de Stella TANAGRA.

Pour faire plus ample connaissance avec l’univers de l’AristoChatte, rendez-vous dans son boudoir, au cœur de l’intimité d’une sapiosexuelle, au fil de ses articles et de ses récits érotiques, de ses photos, de ses tests et toutes ses rubriques foisonnantes de sensualité.

sexe primé littérature érotique stella tanagra tabou éditions
Recueil « Sexe Primé »

Titre : Sexe Primé

Éditeur : Tabou Editions

Résumé : Aussi roses que noires, des pulsions (in)humaines s’expriment en dix nouvelles dangereusement excitantes. A chaque page tournée, transgressions sexuelles et désirs interdits se croisent et s’entrechoquent. Sombrez au fil des lignes dans la décadence de fantasmes indicibles. Pulsions morbides, vices obsédants et passages à l’acte déraisonnables, les désirs s’expriment mais à quel prix le sexe prime ? Entre érotisme sans tabou et perversions assumées, Sexe Primé déflore les convenances. Des corps se mélangent et se perdent, d’autres s’adonnent à des étreintes trop soutenues… Des verges s’affolent et des soubresauts de plaisir s’emballent au gré d’honteuses envies, les nôtres pourtant ?

2 commentaires sur “L’AristoChatte a lu « Sexe Primé »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *