Retour d’expérience : les écrits polissons « la nymphette et les monstres »

 

atelier d'écriture érotique : les écrits polissons

A l’occasion de la sortie de mon dernier recueil de nouvelles érotiques « Sexe Primé » chez tabou éditions ; dont les récits sont placés sous le signe de la perversion, j’ai participé pour la seconde fois à l’atelier les écrits polissons organisé par Flore Cherry avec Union magazine.

La nymphette et les monstres :

les écrits polissons de Flore CherryAutour de la thématique « la nymphette et les monstres », les participants, toujours aussi décomplexés, furent invités à découvrir les désirs transgressifs qui habitent mes personnages :

Dans « Sexe Primé », des nymphettes vont au bout de pulsions étranges. Elles s’amourachent d’hommes dont les passages à l’acte sont incontrôlables. Elles se perdent dans des passions dévorantes entre Eros et Thanatos… Le dégoût côtoie l’excitation au fil des récits. Au-delà du sexe, j’y questionne la condition humaine, la frustration, le rapport à la sexualité, aux tabous et aux perversions telle que l’inceste.

Il est question de savoir si le sexe prime et à quel prix ? Doit-on passer à l’acte ? Doit-on avoir honte ? Doit-on refouler ?

Les chutes des histoires sont inattendues. On peut penser lire une romance délicate et finalement tomber de haut. « Tomber de haut », c’est exactement ce que je recherche à provoquer chez le lecteur. Au fil des mots, j’emmène le lecteur sur un chemin dangereux qui cache son jeu. A chacun d’essayer de déjouer mes pièges !

Une soirée en monstrueuse compagnie :

L’ambiance du bar le 153 est toujours aussi plaisante ; rien de mieux que de confesser ses obsessions dans l’intimité de sa cave voûtée à la lumière tamisée. Flore et Pierre-Alain, son sex-assistant, nous accueillent dans une joyeuse folie. Les spécimens qui grouillent au sous-sol sont d’abord invités à attraper des monstres grâce au pokemonstre go afin de gagner une box Union. Ensuite, chaque groupe au charme anormal se tente à l’exercice de l’écriture d’un avis de recherche à l’effigie de leur monstre fétiche :

Des vampires suceurs de chattes donnent la réplique à un loup-garou apollon tandis que le plus ignoble des monstres est finalement le pantouflard.

Deux exemplaires de « Sexe Primé » sont offerts aux plus abominables écrivains en herbe. Enfin, une séance de dédicaces et des échanges en tête-à-tête concluent la soirée.

Ravie d’être passée du virtuel au réel en découvrant de nouvelles personnes dont Le Sanglier qui s’est brillamment tenté à mon jeu-concours « SEXPRIMEZ-VOUS ! ». Encore plus réjouissant de retrouver les personnes qui me suivent depuis les écrits polissons de « Sexe Cité ». Un plaisir aussi d’être en compagnie d’Omega et Yohan Delpierro et leurs flashs immortalisant cette parenthèse monstrueusement érotique.

les écrits polissons de Flore Cherry

1 thought on “Retour d’expérience : les écrits polissons « la nymphette et les monstres »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *