Le mag Nouvelles Tentations a lu « Sexe Primé »

photo érotique stella tanagra tabou éditions

Nouvelles Tentations est « le magazine culturel des plaisirs ». Si le sexe est pour vous, un hobby voire une passion, cette revue en ligne est faite pour vous ! En somme, il s’agit d’un mag par et pour les épicuriens aussi bien dans l’âme que le sexe.

Ce média a attiré mon attention en raison de la multitude et de la complétude des articles proposés. L’art érotique y est passé en revue en musiques, dessins, films, livres et autres curiosités. En matière de bien-être et de sexualité, des sextoys de qualité sont mis à l’honneur et des pratiques sexuelles sont décryptées sans complexe. Les plaisirs de la vie sont évidemment les maîtres mots de toutes les propositions culinaires, vacancières et plus si affinités. Enfin, des vidéos pimentent le site, de démonstrations inattendues en dossiers érotiques pléthoriques.

Au fil de votre visite, vous tomberez peut-être amoureux (?) et en tout cas, nez-à-nez avec la chronique dédiée à « Sexe Primé » dont voici un extrait :

« L’excellente première nouvelle, « La Dérive Amoureuse », donne le ton général à l’ouvrage. L’amour et la mort font ici bon ménage, si l’on peut dire. De même, « Scène de crime » nous plonge dans l’univers d’un serial killer… à moins que nous ne projetions nos propres fantasmes sur lui ? Ici, l’auteur joue finement avec le lecteur… ! »

L’intégralité de la critique est à découvrir ici : la chronique de « Sexe Primé » par Nouvelles Tentations.

sexe primé littérature érotique stella tanagra tabou éditionsTitre : Sexe Primé

Éditeur : Tabou Editions

Résumé : Aussi roses que noires, des pulsions (in)humaines s’expriment en dix nouvelles dangereusement excitantes. A chaque page tournée, transgressions sexuelles et désirs interdits se croisent et s’entrechoquent. Sombrez au fil des lignes dans la décadence de fantasmes indicibles. Pulsions morbides, vices obsédants et passages à l’acte déraisonnables, les désirs s’expriment mais à quel prix le sexe prime ? Entre érotisme sans tabou et perversions assumées, Sexe Primé déflore les convenances. Des corps se mélangent et se perdent, d’autres s’adonnent à des étreintes trop soutenues… Des verges s’affolent et des soubresauts de plaisir s’emballent au gré d’honteuses envies, les nôtres pourtant ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *