Secrets de coquines a lu « Sexe Primé »

Guenièvre Suryous illustration érotique wyylde

Guenièvre secrets de coquinesGuenièvre, créatrice du blog « Secrets de coquines » ne fait pas les choses à moitié. Plus qu’une chronique de « Sexe Primé », c’est une mise à nu qu’elle nous propose, en me déshabillant de tous mes mots !

Voici un extrait de ses impressions sur mon recueil :

« Tantôt bourreau, tantôt victime, les rôles s’échangent pour mieux mettre en évidence la noirceur et/ou la détresse humaine. Ici la sexualité est traitée sous toutes ses formes même les plus dérangeantes : passionnelles, meurtrières, virtuelles, voyeuses…

Le tout est très bien écrit, j’avoue avoir du “Google it” quelques termes, histoire de relever mon vocabulaire. J’ai plusieurs fois était surprise par la torpeur qui s’est dégagée à la lecture de chaque nouvelle comme bercée par leur univers érotico- surréaliste.

Comme-ci, petit à petit je sombrais dans un rêve où tout devient flou et énigmatique. Et justement dans Sexe Primé, du rêve au cauchemar, il n’y a qu’un pas, celui de Stella, qui mène la danse parfois mortuaire. »

S’en suivent, un décryptage de certaines nouvelles et une interview sur les origines de mon attirance pour l’écriture de récits érotiques.

Pour lire l’intégralité de l’article, rendez-vous sur ce lien : Bienvenue dans l’univers de Stella Tanagra.

sexe primé littérature érotique stella tanagra tabou éditions

Titre : Sexe Primé

Éditeur : Tabou Editions

Résumé : Aussi roses que noires, des pulsions (in)humaines s’expriment en dix nouvelles dangereusement excitantes. A chaque page tournée, transgressions sexuelles et désirs interdits se croisent et s’entrechoquent. Sombrez au fil des lignes dans la décadence de fantasmes indicibles. Pulsions morbides, vices obsédants et passages à l’acte déraisonnables, les désirs s’expriment mais à quel prix le sexe prime ? Entre érotisme sans tabou et perversions assumées, Sexe Primé déflore les convenances. Des corps se mélangent et se perdent, d’autres s’adonnent à des étreintes trop soutenues… Des verges s’affolent et des soubresauts de plaisir s’emballent au gré d’honteuses envies, les nôtres pourtant ?

Quant à Guenièvre, je compte bien vous en dire un peu plus ici. Cette illustratrice décomplexée, a créé le blog « secrets de coquines » à l’effigie de « l’amour et de la sexualité avec humour et légèreté ».

Charme, douceur et malice sont les dénominateurs communs de son regard sur l’érotisme. J’aime tout particulièrement sa manière de mettre en scène, les femmes : des nymphettes bien dans leurs baquettes. Classes et féminines, elles mettent à l’honneur la femme libre et assumée.Guenièvre secrets de coquines

Quant à ses chroniques, Guenièvre prend soin de faire tout le tour du sujet, si je puis dire ! Elle dévêtit avec délicatesse et attention tout ce qui lui est permis de tester et/ou de présenter sur son blog.

Vous pouvez y découvrir son travail d’illustratrice notamment pour le magazine libertin Wyylde. Secrets de Coquines regorge aussi de tests coquins, que ce soient des cosmétiques intimes ou des retours d’expériences sur des ateliers tel que le plaisir masculin par la sexologue Nathalie Giraud, par exemples. 

Vous pouvez retrouver Guenièvre dans le nouveau numéro de Sensuelle Magazine où elle dévoile la sortie du premier tome de la collection « Guide de Survie Sexuelle » en collaboration avec Flore Cherry aux éditions Tabou.

 

Guenièvre Suryous illustration érotique saint valentin

1 commentaire sur “Secrets de coquines a lu « Sexe Primé »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *