Sexe cité s’engouffre dans le Passage du livre

passage du livre Passage du livre, associé à la Fnac.com, est un incontournable site dans la traversée des mots. Avant de poursuivre votre chemin, arrêtez-vous un instant pour emprunter ce sentier littéraire vers des balades champêtres de romans en manuels de recettes ou livres sur la psychanalyse entre autres feuillages de lettres. Au détour, vous découvriez des interviews d’auteurs et des extraits de leurs livres en podcast mais aussi des présentations délirantes de ces derniers.

De nature joueuse, je me suis volontiers prêtée au fil des mots à ce cheminement de questions folâtres afin de présenter sous un jour détonnant mon recueil de nouvelles érotiques : « Sexe cité » publié chez IS Edition.

Et si mon livre était une musique ? Il serait « Libertine » de Mylène Farmer ! Voici l’extrait en question de mon interview :

Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Libertine (cendre de lune) de Mylène Farmer :

Cendre de lune, petite bulle d’écume
Poussée par le vent je brûle et je m’enrhume
Entre mes dunes, reposent mes infortunes
C’est nue que j’apprends la vertu
Je je, suis libertine
Je suis une catin
Je je, suis si fragile
Qu’on me tienne la main

Légère et sensitive, elle est pourtant tourmentée voire torturée par ses désirs. Elle vit pour ressentir. Ces paroles illustrent bien toute la fragilité de celles que les désirs animent et dont la sensibilité amène à des sensations aussi bien palpitantes que dangereuses. S’assumer différent, voire hors norme, comme le fait ce «je» répété à deux reprises : «je je, suis libertine» c’est tout l’enjeu de mon livre qui invite chacun et notamment les femmes à être telles qu’elles sont et les hommes, à les aimer ainsi !

La suite de mon interview ? C’est par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *