Retour d’expérience : rencontre auteurs/lecteurs de littérature érotique

rencontre auteurs lecteurs littérature érotique paris

Le rendez-vous était donné dans un restaurant italien, à Paris, samedi 25 mars 2017, au soir. Pourquoi ? Pour qui ? A la gloire de la littérature érotique, dirais-je ! Des lecteurs, des auteurs, des auteurs-lecteurs, des photographes, des créateurs de parfums intimes (Madame Marie-Line) et de sextoys (B-Sensory), tous réunis sous le prisme de la convivialité. Le désir de créer des liens en franchissant les frontières des réseaux sociaux, à la vie réelle, était notre point de convergence.

rencontre auteurs lecteurs littérature érotique paris

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y avait foule ! D’emblée, auteurs et lecteurs discutent à bâtons rompus. Tout le monde se mélange sans complexe et c’est tant mieux.  J’ai beaucoup apprécié qu’il n’y ait ni manière, ni chichi, au profit de rencontres authentiques.

Il est rare de pouvoir parler aussi librement de l’amour des crânes, de copulations animalières ou de nymphoplastie ; j’apprécie ô combien la décontraction des invités !

Autour de nos questionnements, nos inspirations, nos limites ou au contraire notre absence de limite, j’ai adoré discuter avec les auteurs. Tous concernés par les mêmes tribulations lors de l’écriture (censure, attachement aux personnages, promotion…), j’ai beaucoup appris des uns et des autres. Je pense notamment à Gier De Gier, Odile Brehat et Jean-Baptiste Messier qui étaient à ma table.

Quant aux lecteurs fidèles, futurs, potentiels ; de belles amitiés se présagent. En tant qu’auteure, les impressions des lecteurs me guident et me motivent à poursuivre depuis la parution de « Sexe Cité » IS Edition jusqu’à la récente sortie de « Sexe Primé » Tabou Editions. Je remercie d’ailleurs IS Edition qui a offert deux exemplaires de mon premier livre, aux participants de la soirée.

Pouvoir échanger avec les lecteurs et les auteurs est d’ailleurs le but ultime de ma démarche ; à ce propos, une pensée toute particulière pour Lionel Parrini et ses références à mon « écriture organique » ! J’en profite pour inviter, ceux qui le souhaitent, à me faire part de leurs ressentis en me contactant.

Le temps manquait forcément mais c’était déjà un ravissement de revoir certains : Julie-Anne De Sée, Clarissa Rivière… et de découvrir qui se cachaient derrière les avatars de Léon De Griffe, Julie Derussy, Candice Solère, Galan Dorgia, Christian Lamant, Tony Vellone, Jean Zaga 

Omega, le photographe du moment (pour citer Spenser !!!), a serpenté ici-et-là, dedans, dehors et même sur les chaises pour immortaliser notre soirée. Omega a notamment réalisé les illustrations de mon blog, une très grande partie de mes galeries photos, la couverture de « Sexe Primé » et une campagne de pub pour Idée du désir. Les personnes intéressées par un shooting du soft à l’hurluberlu peuvent sans tabou aucun, le contacter par le biais de sa page facebook.

Enfin et surtout, je salue l’organisation de Marie Laure et Gaëlle. C’est un travail titanesque. Je pense qu’on en a tous, conscience. Je suis assez épatée de tout ce qu’elles ont mis en branle pour rendre cette rencontre possible ; chapeau ! C’est un beau cadeau qu’elles nous ont fait, au service du tissage de liens dans le petit monde de la littérature érotique. Vivement la prochaine rencontre !

2 thoughts on “Retour d’expérience : rencontre auteurs/lecteurs de littérature érotique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *