Retour d’expérience sur la sexo académie du 22/06 : « les fantasmes »

sexo académie les fantasmes

Suite à ma venue à la sexo académie du 22/06/16, je vous conte mon expérience fantasmagorique mais avant tout, voici un focus sur le concept de la sexo académie.

Parler sexe sans complexe :

La sexo académie est le moment d’échanger de manière ludique et décalée sur la sexualité. Chaque mois, la revue de charme numéro 1 : Union organise cette soirée orchestrée par Nathalie Giraud – sexothérapeute et Flore Cherry – journaliste, au bar le 153 (Paris 3ème). En fonction du thème abordé, elles invitent un intervenant concerné par celui-ci afin de partager son expérience. Le thème de la soirée du mercredi 22 juin était celui des fantasmes d’où ma présence…

Les fantasmes, mon thème de prédilection :

Sexe CitéQui a dit fantasme ? J’arrive !


Je suis une éternelle rêveuse. C’est le propre de l’écrivain ; être constamment dans la création de scénarios. Le fantasme est central dans ma vie. La littérature est d’ailleurs l’occasion non seulement de romancer le vécu mais aussi de mettre en perspective des fantasmes retors. Mon recueil de nouvelles érotiques « Sexe Cité » – IS Edition ose sans tabou explorer des fantasmes torves : 
viol poussé à l’extrême, gang bang passionnel et sauvage, relations sexuelles avec des êtres étranges, mi hommes, mi monstres… Le fantasme est l’instant où l’on brave les interdits au fil de nos divagations sans craindre les jugements. 

Mes intimes impressions sur la soirée :

les-fantasmes-1L’ambiance du bar le 153 est toujours propice aux discussions licencieuses. La cave et ses pierres apparentes forment une alcôve intimiste où les langues se délient au fil de la tombée du soleil.

Nous proposons une introduction au thème des fantasmes en lisant quelques extraits de mon recueil de nouvelles érotiques « Sexe cité » :

« La libido des filles est souvent mutilée comme si le sexe était affaire d’hommes. Seulement l’envie féminine existe, pire encore elle peut se décupler à l’infini. La frustration née du manque de support à mes fantasmes n’avait que démultiplié mes envies, tout au long de mes dix-neuf ans passé sur terre. Plus ces censures inavouées sont pesantes, plus ça m’excite, tellement qu’il m’en faut au moins deux pour me rassasier… »les-fantasmes-2-615x410

« Les mois passent et s’alourdissent en moi. Avant de mettre bas, je me suis décidée à convier en mon antre : Enis, Vito et Baptiste, les trois hommes susceptibles d’être le père du divin enfant. Il est temps que je sache, car la date de l’heureux événement approche de contractions en contractions. Ne comptant sûrement pas jouer les vierges effarouchées, j’espère hardiment ajouter à ma panoplie d’expériences, celle de la femme enceinte entourée d’une trinité peu sainte. »
les-fantasmes-4Le quiz est l’occasion de créer des liens avec les participants et d’échanger avec Nathalie Giraud qui nous apporte son éclairage sur les fantasmes. Je retiens notamment la nuance apportée entre rêverie et fantasme:

La rêverie érotique est assumée et consciente au sens où la personne accepte l’excitation que produisent par exemple ses pensées envers le beau Tom Hardy.

Le fantasme est une expression incontrôlée de nos désirs les plus inconscients parfois, raison pour laquelle il peut créer le malaise ou la honte en nous…

Au cours de la soirée, des prix sont décernés par Flore Cherry dont mon recueil « Sexe cité » et le dernier numéro d’Union avec un cardbord pour les-fantasmes-8-616x410expérimenter le porno à 360 degrés. Au passage, je vous informe que vous retrouverez dans ce numéro, l’interview de ma complice blogueuse Anouchka.

La fin de soirée est le moment de discuter avec les participants de manière plus personnelle notamment à propos du festival Erosphère qui se tiendra du 10 au 17 juillet à Paris. C’est aussi l’occasion de mettre des visages sur des correspondants et de revoir des connaissances ; un instant privilégié pour moi sachant que mes apparitions en public se font rares et le resteront…

 

1 commentaire sur “Retour d’expérience sur la sexo académie du 22/06 : « les fantasmes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *