Retour d’expérience : Soirée auteurs & lecteurs de littérature érotique 2018

soirée auteurs lecteurs de littérature érotique 2018

Impossible de rendre compte de manière exhaustive de cet événement si dense et ambitieux (organisé par l’auteure Marie-Laure Vervaecke) qui fait suite à la journée que nombre d’entre nous a passé au Salon Livre Paris !

C’est donc par fragments d’impressions que je vous livre mon ressenti sur cette soirée de rencontres entre auteurs et lecteurs de littérature érotique à laquelle je participe pour la seconde fois (article sur la soirée 2017).

soirée auteurs lecteurs de littérature érotique 2018

Beau quartier, étage d’un restaurant réservé, escaliers en marbre, grand espace sous les toits vitrés, déco chic et sobre. Le cadre est sans commune mesure plus plaisant que l’an dernier ;-).

Une soixantaine de personnes réunie autour d’une passion commune et pas des moindres : la littérature érotique dans toute sa diversité et tout ce qui gravite autour : photographie, performance, shibari, cosmétiques intimes (Madame Marie-Line)…

Une quinzaine d’auteurs aux styles hétéroclites, de la romance aux nouvellistes en passant par les experts BDSM et autres réjouissances poétiques notamment :

Marie-Laure Vervaecke, Christian Lamant, Sandrine Périgois, Galan Dorgia, Léon De Griffe, Steff S, Jean-Baptiste Messier, Julie-Anne De Sée, Eva Delambre, Paul Fontaine, Etienne Liebig, Jessika Lombar, Lionel Parrini, Clarissa Rivière, Julie Derussy, Ghada Jabak, Kuy Delair, Hannah Stazya. J’espère n’oublier personne !

les dessous de l'innocence roman érotique tabou éditions

Oups, il semblerait que j’arrive avec un peu trop de retard après ma séance de dédicaces au Salon Livre Paris, pour voir et entendre Love Bowman et sa lecture érotique.

Quelques tables dédiées aux auteurs en dédicaces, l’occasion de discuter plus intimement avec les invités et de leur présenter nos livres dont pour ma part, ma dernière parution chez Tabou Editions : « Les dessous de l’innocence » dont voici le résumé :

Des désirs lubriques sous camisole, un mari aux abonnés absents, des amants imaginaires, une demeure à l’écart de la ville, assez pour que Tilda sombre dans la douce folie de ses fantasmes.

Habitée par des pulsions sexuelles que l’abstinence rend d’autant plus débordantes, elle se résout à bouleverser ses principes de femme modèle. Lorsque la nymphette qui sommeille en elle se révèle, elle perd le contrôle de sa vie…

Une romance déjantée où les pulsions prennent le pas sur la raison.

Omega, photographe de la soirée, serpente sans intermittence d’un opposé à l’autre de l’étage pour saisir chaque instant, au fil des flashs.

Une démonstration de Shibari par Paul Fontaine, au rythme de la poésie érotique de Kuy Delair, qui propose ses lectures-performances à la galerie « la poésie des arts », Paris 4ème, le 30 mars, le 6, 13, 20, 27 avril, à 20h (entrée : 10 €).

Des retrouvailles tant attendues avec nombre d’entre vous (qui se reconnaîtront :-)) mais trop courtes encore une fois.

Quelques discussions plus personnelles avec une poignée d’entre vous…

Les heures défilent et je me rends compte que je n’ai pas eu le temps d’échanger avec toutes les personnes que j’espérais voir :-(.

Le sentiment que le fil de la soirée m’échappe, presque surréaliste d’être enfin en direct avec vous tous sans avoir la latitude de profiter pleinement de votre présence.

Frustrant et grisant à la fois, envie de prendre dates avec certains sans attendre la prochaine rencontre auteurs/lecteurs (pareil, ils et elles se reconnaitront :-)) .

Les métiers de l’édition présentés par Lucie Cottin, en fin de soirée.

Marie-Laure qui ne s’est sans doute jamais assise ; chapeau !!! Le défi fut relevé d’une organisation bien rodée et d’une ambiance chaleureuse à l’effigie de la littérature érotique.

Ah ! Et les lots à gagner !!! Mais la fatigue a eu raison de moi ; déjà sur le parvis de Notre-Dame pour rejoindre mon lit d’un soir, chez une amie. Je sombre dans un sommeil teinté des souvenirs de la journée.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *