Biographie

1988, Paris, le point de départ d’une piste noire

 Mon journal de bord est marqué de multiples étapes, d’escales aux frontières du réel, des voies sans issue, des cachettes secrètes où j’enterre mes idées noires ; autant d’histoires arrosant mon jardin secret devenu dès lors une vaste forêt hantée. L’invariable qui conduit mon trajet sans intermittence est ce sentiment de décalage m’éloignant des sentiers battus vers des passages inexplorés. Succube ou monstresse, handicap social ou autisme, à chacun de me lire comme il l’entend.

2003, 15 ans de randonnée solitaire

Pour ne pas me perdre encore aux interstices de mes choix imprudents, j’ai en main le médium qui me permettra de mettre en musique les travers de mes voyages : j’écris ! Débutent les déferlantes de phrasés ponctuant mes chemins dérobés et les orientant vers l’itinéraire tracé sur la carte des concours de circonstances. Des écrits, il y en a des kilomètres en ronds bornés, en labyrinthes cauchemardesques et autres huit clos psychologiques à mesure de mes bifurcations.

2006, un aller simple vers l’étranger

Un safari dans le monde réel ; j’ai découvert les autres et ne m’y suis pas reconnue. Je les ai même étudié pendant quelques années. Pourquoi ? Pour comprendre pourquoi pas moi ! Je me suis fait une raison et ai continué. Je suis retournée sur mes pas jusqu’au point de départ. Une fois sur place, j’ai creusé mes propres profondeurs, sans rappel, jusqu’à ce que mes souvenirs m’aspirent vers le fond de mes désirs interdits.

2008, une boussole sur mon chemin

Dans ma course vers l’indéfinissable, j’ai trouvé mon compagnon de galère. Habitué aux jungles hostiles, il m’a porté au bout de moi-même à compter de cette date. Nous avons cumulé les sorties de routes ; trop conventionnelles à notre goût. Nous avons pris des chemins de traverses en savourant tous les détours au fil de nos aventures. Nous nous sommes élancés dans l’adversité en suivant le point de corde sans perdre une seconde au chrono.

2013, découverte du pays libre

Liberté, égalité, fraternité ; libertinage ou devise française ? Confusément approprié. Nous n’avons pas rencontré nos semblables mais sans doute ceux qui s’en approchent le plus. Il n’était plus question de se faire une place là où l’on étouffe mais du moins pouvoir être soi sans paraître autrement plus conforme. En cette terre neuve, il y eu des hommes, des femmes et encore des hommes et des femmes. Autant d’entrées dissimulées et de places interdites qui ici devenaient publiques ! Nous avons exploré le pays libre à mesure de nous y engouffrer et d’en tirer des anecdotes de voyages à publier.

2015, parution de « Sexe Cité », IS Edition

10 nouvelles, 10 désirs déroutants où comment mettre en lumière la libido infinie des femmes…

2016, parution de « Osez 20 histoires de soumission sexuelle », La Musardine (collectif)

« Infiniment sienne », ma participation à ce recueil où la soumission sexuelle est mise à rude épreuve, sans dessus-dessous scrutée et réinventée, loin des conventions…

2017, parution de « Sexe Primé », Tabou Editions

10 nouvelles, 10 histoires de vices et de perversions où l’attraction fait foi pour le meilleur et pour le pire…

2018, parution de « Les dessous de l’innocence », Tabou Editions 

Une romance déjantée où les pulsions prennent le pas sur la raison.

2020, parution de « La peau du monstre », IS Edition

Un recueil de nouvelles étranges où la part de monstruosité qui sommeille en chacun de nous, se met en scène.

9 commentaires sur “Biographie”

  1. Retour de ping : Bibliographie Stella Tanagra – Stella Tanagra

  2. Retour de ping : Galerie Alter Ego (seconde partie : Let's go harder) - Stella Tanagra

  3. Retour de ping : Bibliographie Stella Tanagra - Stella Tanagra

  4. Retour de ping : Avis d’Axel Carela sur « Sexe Cité » - Stella Tanagra

  5. Retour de ping : Retour d’expérience : le salon Livre Paris 2017 avec Tabou éditions - Stella Tanagra

  6. Rien ne me dérange concernant le sexe, je ne suis pas homo, tout ce qui peut avoir attrait à toutes les libidos me fascinent et me donne envie de tout découvrir et de tout essayer . Pourvu que cela reste du sexe. C’est tout à fait autre chose pour moi , lorsqu’il s’agit d amour, je ne supporte pas l idée de partager dans quelques domaines que ce soit la femme que j’aime c est intolérable.

    1. Effectivement, explorer est la meilleure manière de se connaitre et pourquoi pas, de repousser ses interdits. Chacun ses limites et sa sensibilité tant que l’on peut en parler librement. C’est ainsi qu’on évolue.

  7. Retour de ping : "La peau du monstre" - recueil de nouvelles étranges - Stella Tanagra

  8. Retour de ping : Mes confessions pour le site Bonne Lecture - Stella Tanagra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *