Test d’un cockring en métal (créateur : Malesation)

test cockring métal malesation

Après une cinquantaine de tests de sextoys féminins, je me suis dit : « et si j’en faisais profiter mes plus chers étalons ? » C’est ainsi que j’ai jeté mon dévolu sur un ami qu’on appellera Ken après qu’il m’ait parlé de son souhait de tester un cockring en métal. Ni une ni deux, mon partenaire Espace Plaisir, que je remercie vivement, a répondu présent pour satisfaire les désirs de Ken.

PRESENTATION

L’emballage du cockring en métal Malesation est basique ; n’ayant pour vocation que de contenir et protéger l’anneau et non d’en être une enluminure.

Quant à l’anneau, il est juste sublime ; un véritable bijou intime. Heureusement qu’il ne fait pas cinq millimètres de plus sinon je l’aurais mis autour de mon poignet en guise de bracelet et ne l’aurait jamais rendu à Ken !

J’adore cet anneau, lourd (151 grammes) et épais lui donnant une allure très virile. Sachez qu’il existe des variantes, le métal pouvant être arrondi ou non, lisse ou strié et plus ou moins large. Espace plaisir en propose au moins cinq différents modèles : Malesation.

Quant aux impressions de Ken sur la présentation du bijou, à vrai dire, il s’en contre-fout totalement, ce qui l’intéresse, c’est l’utilité de la chose !!!

TEST

Avant de commencer le test à proprement parler, il est impératif d’évoquer ce propos liminaire de sécurité :

Qui dit cockring en métal dit danger, il y a donc quelques règles de sécurité à respecter avant de l’utiliser :

  • Choisir la bonne taille
  • Ne pas dépasser 30 minutes d’utilisation
  • Attendre au moins 60 minutes entre deux utilisations

test cockring métal malesationAvant votre achat, soyez très attentif à la taille que vous choisirez. Généralement sont proposées les tailles : 3,8 cm – 4 cm – 4,4 cm – 4,8 cm – 5 cm. Il faut que vous mesuriez la largeur de la base de votre sexe en érection et prévoir un peu de marge car l’anneau doit englober le pénis ET les testicules.

Contrairement à de nombreux anneaux en plastique, cet anneau en métal se porte autour du sexe ET des testicules. Ken l’enfile sur son sexe au repos et glisse délicatement ses testicules l’un après l’autre.

C’est un accessoire que l’on utilise couramment dans des contextes BDSM et autres…

Une fois en érection, l’anneau maintient son sexe et ses testicules en exerçant une pression à sa garde. Le poids de l’anneau n’est pas gênant, au contraire, il intensifie l’érection, qui sous pression, laisse apparaître toutes les veinules se ramifier sur les contours de sa queue. Sa verge bien raide et gonflée à bloc est à l’image de sa musculature massive et lourde, comme je l’aime. Ainsi armé, Ken est prêt à donner toute sa vélocité.

La pénétration est très plaisante, son sexe étant d’une dureté inégalée, supérieure à l’accoutumé. L’intérêt de cet étau autour de son sexe est à la fois le maintien d’une forte érection et le ralentissement de l’éjaculation ; unetest cockring métal malesation situation propice à des jeux de D/S. Une domina se ferait un plaisir de chevaucher farouchement son soumis esclave d’une érection qui n’en finit plus. L’expérience passe cela dit par la douleur, autant dire qu’il faut avoir une petite appétence masochiste pour apprécier le cockring en métal.

Le soumis devra endurer une érection longue et probablement douloureuse avant une délivrance qui n’en sera que plus plaisante, à l’éjaculation.

Petit bémol donc pour Ken qui n’a ni un goût pour la soumission, ni tendance à débander. Au contraire, il peut dire, loin d’en rougir, qu’il est un illustre Priape et dans ces circonstances, le cockring en métal peut devenir une véritable torture. Ken ne débande pas facilement. De fait, l’anneau ne s’enlève pas, bien qu’il ait joui… Il lui faudra attendre une heure avant de parvenir à le retirer (après avoir passé son sexe sous l’eau à maintes reprises) alors qu’il est déconseillé de le porter plus de trente minutes.

Autant vous dire que ce ne fut pas une partie de plaisir pour lui. A posteriori, Ken a ressenti des douleurs dans les testicules, le bas-ventre et la tête qui ont durées jusqu’au lendemain. Qui plus est, Ken a sans doute choisi un anneau trop petit, ce qui a accentué les désagréments ressentis à l’usage. Soyez large dans votre choix.    

Ken recommande avant tout d’être déjà accoutumé à l’utilisation de cockrings en plastique avant de s’essayer à un cockring en métal qui est véritablement destiné à des hommes expérimentés.

VERDICT

test cockring métal malesationNotes :

Emballage : 2,5/5

Allure : 5/5

Praticité : 4/5

Plaisir : 2,5/5

Les « moins » :

A proscrire pour les hommes « Priape »

A proscrire si les jeux de soumis ne vous excitent pas

Les « plus » :

Idéal pour les hommes expérimentés en cockrings

Idéal pour les hommes voulant prolonger leur érection jusqu’à l’infini…

Solidité inusable !

 

FICHE TECHNIQUE

Acier inoxydable

4,4 cm largeur interne

151 grammes

Prix : 31,90 euros

 

Un grand merci à Espace Plaisir qui avec ce cockring en métal inaugure mon premier test de sextoy pour hommes !

 

J’en profite pour vous informer qu’Espace Plaisir lance des opérations promotionnelles pour la Saint Valentin :

15% de réduction sur la marque Fifty Shades Of Grey du 5 au 11 février.

Jeu concours pour remporter un séjour en SPA de 349,90 € du 11 au 14 février.

Réception d’un « ticket plaisir » (permettant d’obtenir des réductions, cadeaux…) pour toute commande passée du 1 au 14 février.

Pour toute commande passée avec les codes promo VALENTIN pour les hommes et VALENTINE pour les femmes, recevez un mini wand ou un anneau vibrant.

promo espace plaisir saint valentin

 

2 commentaires sur “Test d’un cockring en métal (créateur : Malesation)

  1. Grand amateur du cockring en métal, je le conseille vivement, même aux priapes ! 😉
    Il faut absolument le choisir à sa taille et ne pas chercher un serrage excessif. J’ai vécu des mauvaises expériences avec des cockring en d’autres matériaux, réglables.
    Avec le cockring en métal, aucun danger d’être tenté de le serrer au-delà du raisonnable…
    C’est un très bel objet qui fait toujours son effet 😉

    1. Merci pour cet avis Philo, qui complète parfaitement ce test que Ken a réalisé au fil de sa toute première expérience. Vos conseils permettront sans doute à certains d’éviter quelques déboires :-/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *