Ma vie de branleuse (déjà 1 an)

Un an et plus de 40 tests de sextoys et autres accessoires, ça se fête ! A cette occasion, je vous délivre le podium de mes toys préférés, des conseils pour les choisir judicieusement et le best of de mes photos de toys…

Commençons par des préliminaires avec un avant-propos sur le monde des jouets pour adultes.

SexToys, la grande récrée (des adultes) :

photo érotique test sextoysJouer n’est pas seulement une affaire d’enfants. Nous avons tous besoin de vibrer en s’adonnant à des moments de détente pour faire de nos vies, autre chose qu’une simple survie. Il n’y a pas de honte à s’amuser dans le bain avec des canetons en plastiques. Il est tout à fait naturel de se réveiller la nuit pour sortir en secret de notre table de chevet, notre doudou préféré s’il nous aide à nous endormir. Chacun possède un grigri fétiche auquel il accorde une valeur sentimentale spéciale tant son effet est apaisant. Inséparables, certains n’hésitent pas à emporter leurs joujoux partout avec eux et même au boulot, en les cachant dans des endroits très intimes.

L’industrie du jouet étant particulièrement prolifique, vous serez sans doute submergés des différents modèles existants et innovants. Vous trouverez forcément une couleur à votre convenance et pourrez apprécier les mille et une façons de courber et texturer le plastique, le verre, le bois, la pierre ou le métal. Engouffrés dans cette caverne d’Ali-baba, choisir sera la tâche la plus excitante et complexe à la fois. Tout dépendra alors de la stimulation recherchée. Il y en a pour tous les goûts du jouet mécanique au jouet électronique bourré de concepts hi-Tech qui lient ergonomie et confort de jeu. Une multitude de fonctions peut recouvrir un seul et même jouet afin de varier les utilisations des grands enfants qui se lassent vite. Parmi toutes ces folies technologiques, certains préfèreront le bon vieux jouet old school qui laisse libre cours à l’imagination et à la pratique plutôt que de proposer d’infinies combinaisons de fonctions superflues.

Jouer seul ou à plusieurs permet d’exercer sa capacité et son potentiel personnel. A mesure de vos scénarios, vous découvrirez vos points de sensibilités et vos préférences. Favoriser un temps de jeu régulier est essentiel au bien-être et à la découverte de soi-même. 

Mes conseils pour faire le bon choix en fonction de vos envies :

Besoin de conseils plus personnalisés ? N’hésitez pas à me contacter, je me ferai un plaisir de vous guider à la lueur d’une année de tests en tout genre.

Petite précision importante : je ne suis affiliée à aucune marque. Je ne suis pas payée par les créateurs. Je vous répondrai donc en toute franchise.

Mes conseils seront authentiques, ceux d’une femme qui se découvre, ni experte, ni débutante et dont le premier plaisir est de partager ses expériences avec les lecteurs !

Les podiums de mes sextoys :

(Cliquez sur les photos pour accéder au test intégral de chaque sextoy.)

 

Plaisir clitoridien :

 

  1. Womanizer pro 40 (marque : Womanizer)

Pourquoi ? Absorption / succion parfaitement dosée du clitoris.

photo érotique test sextoys

  1. Satisfyer (marque : Générique)

Pourquoi ? Absorption / succion ultra puissante du clitoris (déconseillé aux plus sensibles).

  1. Wand Wanderful (marque : Dorcel)

Pourquoi ? Massage global et/ou ciblé de la vulve à différents rythmes et intensités. Bel objet.

 

Plaisir du point G, voie vaginale :

 

  1. Pure Wand (Marque : Njoy)

Pourquoi ? ciblage parfait du point G, révélateur de femmes fontaines. Sublime objet.

test pure wand njoy neoplaisir stella tanagra

  1. Dildo D.2 (Marque: Laid)

Pourquoi ? Sensations puissantes et novatrices sur le point G. Sublime objet.

photo érotique test sextoys

  1. Big Boss (Marque : Fun Factory)

Pourquoi ? Vibrations puissantes et variées, sextoy souple et très épais pour une pénétration parfaite. 

Plaisir du point G, voie anale :

 

  1. Pure Wand (Marque : Njoy)

Pourquoi ? ciblage parfait du point G même par voie anale. Sublime objet.

test pure wand njoy neoplaisir stella tanagra

  1. Chapelet en verre gold (Marque : Pipedream)

Pourquoi ? Sensation froid/chaud du verre, gabarit idéal débutant, cible bien le point G par voie anale. Bel objet.

  1. Rosebud swarovsky (Marque : Diogol)

Pourquoi ? Mini plug très plaisant pour le plaisir du point G en l’associant à une pénétration vaginale. Sublime objet. 

Plaisir d’une double stimulation :

 

  1. Double émoi (Marque : Idée du Désir)

Pourquoi ? double pénétration vaginale/anale douce mais ultra puissante. Tout à fait accessible aux débutantes.

  1. Rabbit Ina Wave (Marque : Lelo)

Pourquoi ? Vibrations puissantes, système wave unique (sensation de va-et-vient).

  1. Rabbit Bonnie & Clyde (Marque : Adrien Lastic)

Pourquoi ? Gros gabarit, vibrations puissantes avec rotations « natural wave » performantes.

Plaisir en couple :

 

  1. Anneau Gladiator (Marque : Adrien Lastic)

Pourquoi ? Stimulation clitoridienne et vaginale ou alors anale (à l’orée) et vaginale, complicité de couple assurée.

  1. Massage intégral lubrifiant (Marque : YesFORLov)

Pourquoi ? possibilité de passer d’un massage à une pénétration sans transition, texture très agréable, naturelle, absorbante, ne colle pas.

  1. Robe tube sexy (Marque : Hustler)

Pourquoi ? ultra confortable et ultra sexy, ravage assuré. 

photo érotique test sextoys

Exercices du périnée :

 

  1. Désir papillon sensation or (Marque : Idée du désir)

Pourquoi ? mieux que des boules de Geisha, plus gros et stimule simultanément l’orée de l’anus et le clitoris. Sublime objet.

désir papillon sensation or idée du désir stella tanagra

  1. Boules de Geisha vibrantes (Marque : Nalone)

Pourquoi ? Sextoy hybride entre les boules de geisha et l’œuf vibrant. Un mode pour se chauffer (télécommande incluse) et un mode pour s’exercer.

photo érotique test sextoys

  1. Boules de Geisha en métal (Marque : Fifty Shade of Grey)

Pourquoi ? petites et lourdes, idéales pour perfectionner la musculature du périnée (demande une certaine expérience).

photo érotique test sextoys

Best of de mes photos de sextoys, devant l’objectif d’Omega :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *