Test du satisfyer pro 2 (générique)

Les machines prendraient-elles le pouvoir ?

Nulle femme ne peut ignorer l’existence du Saint Graal : le stimulateur clitoridien. Le slogan du satisfyer pro 2 dont le nom n’a pourtant rien de stimulant, s’enorgueillie d’assurance et d’arrogance en nous annonçant « orgasme en moins de trois minutes ». Ça donne envie de le défier et c’est évidement ce que j’ai fait. J’ai la chance de pouvoir réaliser cette expérience orgasmique, chrono à la main, grâce à mon partenaire Nouveaux Plaisirs (NXPL) – le site de la sexualité décomplexée. Je remercie d’ailleurs NXPL et la boutique plaisir Senkys aussi intensément que le fort potentiel du satisfyer…


PRÉSENTATION

satisfyer-1

satisfyer-12Le satisfyer ne paie pas de mine dans son emballage assez classique. Il faut pourtant se méfier de l’eau qui dort… Je l’attendais tel le prophète et lui ai consacré une soirée pour le tester de toutes les façons imaginables. Confortablement installée dans un fauteuil crapaud, j’ai tout d’abord testé les onze modes de vibrations/aspirations de la bête. La prise en main est intuitive, cela dit impossible de se repérer clairement parmi les onze modes peu nuancés.

Dès les premiers effleurements clitoridiens, les sensations sont extrêmement violentes de sorte que je ne peux contenir mes suffocations et suis obligée de marquer des pauses.

Mon clitoris gonfle à vive allure. De légères sensations de brûlures se font ressentir tant l’afflux sanguin est rapide. Cette expérience sensorielle est nouvelle et surprenante au début.


TEST 1 : orgasme en 3 minutes top chrono ?

satisfyer-7Je retrouve tant bien que mal le mode le plus lent pour passer à ce premier test en présence de mon photographe Omega. Il lance le chronomètre, tout intrigué d’enfin savoir si le satisfyer est un mythe ou une réalité.

Je laisse le satisfyer m’envahir. Petit à petit, je lâche prise et arrête de me débattre avec ces sensations quasiment insoutenables. Je m’abandonne à elles. Le corps raidi sur le fauteuil, je me sens habitée par une puissance surhumaine. Ma tête bascule en arrière, mes yeux se perdent dans le vague et ma bouche entre ouverte devient haletante. Mes membres inférieurs sont pris de mouvements tonico-cloniques, je suis en transe. Les spasmes sont incontrôlables. Mon cœur bat la chamade.

Le satisfyer prend possession de moi au sens propre du terme. C’est inouï et inédit à la fois. Les vibrations même au niveau le plus faible se répercutent dans tout mon corps qui ne répond plus de lui. Ma voûte plantaire devient incandescente.

Un orgasme long et puissant survient au bout de trois minutes, défi relevé par le satisfyer !

Telle une pécheresse exorcisée, le démon quitte mon corps à cet instant et le délaisse totalement vidé de sa contenance. Une infinie sensation de détente me plonge dans l’apaisement. Au-delà de sa puissance orgasmique, le satisfyer est un antidépresseur rudement efficace.satisfyer-9

Je n’avais jamais ressenti de telles sensations, il fallait donc impérativement que je réitère l’expérience d’autant que le satisfyer se vante de pouvoir donner des orgasmes multiples.

Première bonne surprise, je ne ressens aucune douleur du fait de recommencer tout de suite alors que cela peut arriver lorsque l’on enchaîne plusieurs orgasmes « manuellement ».

Deuxième bonne surprise, je m’habitue vite aux sensations hyper violentes qui n’ont pourtant rien de comparable avec une stimulation « humaine ». Il me faut de moins en moins de temps pour apprivoiser les vibrations/aspirations très intenses qui m’obligent à m’arrêter quelques courts instants tant je suis débordée par leur puissance.

Troisième bonne surprise, l’orgasme ne se fait pas attendre et est encore plus intense que le premier. Je suis tellement prise dans ma transe que s’échappe de ma bouche pour la première fois un « Oh mon dieu » ; c’est dire à quel point ce sextoy tient du divin ou du diabolique tant il diffuse des stimulus extrêmes.

Test 2 : même sous l’eau ?

Grâce à sa connectique aimantée, le satifyer est un redoutable apnéiste ; c’est d’ailleurs le seul stimulateur clitoridien à proposer un mode aquatique.

Sous l’eau, les vibrations sont plus douces mais le plaisir toujours aussi intense. Deux orgasmes s’enchaînent sans difficulté… La spécificité stupéfiante de cet objet de plaisir est la rapidité de la multiplication des orgasmes qui sont à chaque fois plus forts. Des temps de repos me sont d’ailleurs nécessaires séquentiellement tant j’éprouve le besoin de me remettre de mes émotions.

Test 3 : et en couple ?

satisfyer-8
J’ai ensuite testé le satisfyer avec un partenaire. Il se révèle fort stimulant dans cette configuration. Mon état immédiat de transe lorsque j’actionne le satisfyer tandis que mon amant me pénètre se révèle fort excitant pour lui. Effectivement, messieurs, contempler une femme perdre pieds avec un stimulateur clitoridien est des plus jouissifs…

Les détonations endiablées du satisfyer sur mon clitoris provoquent des contractions vaginales répétitives augmentant le plaisir de mon amant. Deux nouveaux orgasmes toujours plus transcendantaux s’en suivent en quelques minutes. A ce stade de l’expérience, je commence à perdre ma voix tant je n’ai pu retenir mes cris de jouissance.

Le corps encore tressautant suite à ce sixième orgasme (oui oui, 6!!!) , une plénitude immense s’imprègne à nouveau de moi.

Test 4 : on se la joue performeuse pour finir ?

La soirée bien remplie d’orgasmes se termine. Seule, immergée dans la pénombre de ma chambre, je souhaite finir en beauté par un duel orgasmique, le satisfyer en main.

Je sais maintenant comment retirer le meilleur de cet amant mécanique. Créé pour faire jouir à la demande, à la seconde et sans intermède, le septième orgasme me surprend au bout de  deux minutes puis le huitième, une minute plus tard… Le pouvoir du satisfyer est sans faille et sans limite au point de me faire peur quand je réalise que ça pourrait durer toute la nuit. Abasourdie par cette découverte mystique, je m’endors profondément ; le satifyer est aussi un somnifère redoutable.


 

VERDICT

satisfyer-2Les notes :
⦁ Emballage : 3/5
⦁ Allure: 3,5/5
⦁ Praticité : 4.5/5
⦁ Plaisir : 5/5

Les « moins » :

  • difficile de différencier les modes,
  • packaging basique,
  • stimulation très voire trop puissante pour les plus sensibles.

les « plus » :

  • waterproof,
  • assez silencieux,
  • ergonomique,
  • ultra performant (orgasmes rapides, intenses et multiples),
  • prix très attractif.

FICHE TECHNIQUE

Dimensions : 15 x 4.5 cm
Matière : Silicone
Batteries : Chargeur USB (Inclus)
Coloris : Or Rose
Marque : Satisfyer (générique)
Prix : 79,90 euros


Le satisfyer pro 2 est une totale redécouverte du plaisir clitoridien : facile, intense et multiple.

Evidemment, je ne vais pas être très originale en vous annonçant que le satisfyer pro 2 emporte mon entière satisfaction. Mieux encore, il est au delà de toutes mes espérances en réinventant, accélérant et décuplant les orgasmes clitoridiens.

Redoutable adversaire des doigts les plus experts, tout laisse à supposer que les machines prennent le pouvoir, du moins de notre plaisir. Le satisfier pro 2 roule des mécaniques avec doigté pour nous offrir aussi vite que l’éclair, des orgasmes multiples et intenses.

Les chiffres parlent d’eux-même : 8 orgasmes de suite survenus entre 1 et 9 minutes ! Pour vous procurer cet appareil tellement jouissif qu’il en devient démoniaque, rendez-vous sur l’un des sites partenaires de Nouveaux Plaisirs (NXPL) : Senkys où il est proposé en promotion.

satisfyer-10

7 commentaires sur “Test du satisfyer pro 2 (générique)

  1. bonjour Stella ,
    un grand merci pour ce temoignage exquis et croustillant a la fois.
    une impression , non ?
    le sentiment d’etre pres de toi et d’entendre cette jouissance dans mes oreilles .
    quelle ecriture !!!!

  2. Un test dont le récit évoque parfaitement le pouvoir orgasmique de ce sextoy que j’ai également classé #1 sur le podium du plaisir, et de superbes photos fidèles à ton univers, qui illustrent à merveille cet article… Bravo !

  3. En lisant « SEXE CITE » j’ai découvert à la fois un monde dont j’ignorais l’existence, celui des boîtes de nuit et un univers, la libido d’une jeune femme.

    Chaque histoire est un véritable polar. Tout y est, à commencer par le suspense.
    La lecture est agréable, on lit chaque nouvelle avec un réel plaisir.
    Stella TANAGRA est douée. Son écriture ciselée est vivante, alerte, agréable et fluide, son style affirmé.
    Elle a l’art de mettre des mots sur des sentiments, on vit chaque histoire.
    Elle raconte la vie.
    Le sexe fait partie de la vie.

    J’apprécie le rythme qu’elle impulse. Tellement vivant que j’avais, à la fois l’impression d’assister à la scène et d’être dans le tableau.

    « SEXE CITE » est très fort et joue dans une autre catégorie, c’est un véritable bijou.

    Quant aux titres ? S’il existait un prix, elle l’emporterait haut la main.

    Si je suis choqué ? non.
    Pourquoi une femme n’aurait-elle pas le droit de vivre sa sexualité telle qu’elle l’entend. Qui n’a jamais baisé une femme enceinte ?
    La sexualité est personnelle, et chacun la vit comme bon lui semble (je suis bien plus choqué lorsqu’une femme enceinte fume ou consomme de l’alcool).

    J’ai adoré « Coup de gueule »
    Original et superbement bien amené.
    Là aussi, j’attendais la partition féminine et c’est l’animal qui est apparu. Bravo !

    En conclusion je citerai cette phrase de Stella « …. l’amour n’en est que plus véritable quand on s’offre l’inestimable. »
    Tout est dit.

    Touchant et plein de tendresse !

    1. JC, je te décerne le prix de mon plus grand FAN ! J’ai tellement hâte que tu puisses lire la suite de « Sexe cité » dès lors que ce projet aboutira ; s’il y a bien un avis que j’attends avec impatience, c’est le tien !!! Merci d’être là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *