Mais où donc commencent les préliminaires ?

IMG_8367

Nous sommes tous las de cette éternelle problématique sociétale : être un bon amant, agile et expert de ses doigts, maitre de son sexe, endurant sous toutes les contorsions, doux mais ferme, passionnel mais mystérieux, élégant mais bestial, respectueux mais brutal, viril mais attentionné, haut en testostérone mais imberbe…

IMG_8378Les préliminaires vous seront demandés comme un préalable auquel vous ne pourrez déroger pour atteindre le graal. Sans doute existe-t-il des manuels illustrés pour se transformer en Super amant. Vous vous gaverez de pléthore de conseils sexo pour réaliser un préliminaire presque parfait avec entrée, plat et désert. Vous incorporerez une panoplie de gestuelles dithyrambiques telle une chorégraphie de tecktonik…

Mais n’aurions nous pas grillé une étape dans les préliminaires ? Où mais où dont commencent les préliminaires ? Lorsque le soutien-gorge est dégrafé ? Lorsque les langues s’apprivoisent ? Lorsque le pas de la chambre est franchi ? Lorsqu’il ou elle vous raccompagne ? Lorsque vous passez une soirée comme cul et chemise ensemble ? Lorsque vous vous êtes textés avec hardeur avant de vous voir ? Lorsque vous vous être parlé pour la première fois ? Lorsque vous vous êtes échangé le premier regard ? Lorsque vous espériez une rencontre romantico-sexuelle mais que vous ne l’aviez pas encore trouvé ? Finalement, tout ce qui précède et même l’initial fantasme de « l’autre rêvé », n’est-il pas déjà un préliminaire plutôt que la simple succession des étapes d’une drague classique ?

Avant de soigner son jeu de langue, n’y aurait-il pas 1001 manières plus accessibles de se rendre désirable afin que naisse un désir intense chez l’autre ?

IMG_8368IMG_8369

Au risque de vous décevoir, je pense intimement qu’un regard qui en dit long peut potentiellement être largement plus érogène qu’un pénis de vingt-cinq centimètres en érection.

IMG_8382 2Les préliminaires constituent à mon sens l’apogée progressive de l’envie à la séduction au désir à l’excitation jusqu’à l’irrémédiable pulsion de passer à l’acte. Il est alors probable d’être excité follement sans même qu’un effleurement ne se produise. Cultivez donc votre sex-appeal avant de vous torturer à vous exercer au kamasutra. Il suffit souvent d’une œillade connotée, d’un pincement de lèvre ou d’un furtif croisement de jambes pour semer le trouble. Vos mimiques involontaires sont vos premiers atouts pour qu’attirance il y ait. Quel meilleur conseil que celui d’être naturel quand tout tient à votre personnalité plutôt qu’à votre rentabilité sexuelle. J’ose croire naïvement que le reste suivra si le début est entrainant. Dans ces entretiens d’embauche de l’amour, les premières secondes sont décisives plutôt que l’étalage de vos performances ou la dissimulation de vos incompétences en la matière.

Le désir se loge dans les profondeurs impénétrables de nos têtes avant de s’exécuter par nos sexes. La première zone érogène à exciter est donc cette partie gorgée d’eau et de spasmes électriques qu’est notre cervelle. L’érotisme est partout autour, dans chaque molécule inhalée et pas uniquement au moment où vous vous retrouvez nu comme un vers à remuer votre asticot.

IMG_8394

1 thought on “Mais où donc commencent les préliminaires ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *